L'incroyable pouvoir de l'intestin

L’expert en nutrition et spécialiste du microbiote que je suis, affirme que le traitement d’un patient ne peut se faire correctement que par la prise en compte de paramètres de micronutrition et des spécificités de chaque microbiote dans l’élaboration de son protocole personnalisé.

La micronutrition est une approche de la nutrition médicalisée adaptée à chacun inspirée des recherches les plus à la pointe de grands organismes comme l’INSERM, l’INRA…

La micronutrition part du principe que chaque patient est unique : nous n’avons pas le même métabolisme, ni les mêmes besoins. Il faut partir de l’individu et de son état de santé, et pas seulement de son assiette. Il faut adapter l’alimentation d’un individu à son profil personnel. Une alimentation, même équilibrée, peut ne pas répondre de manière adaptée aux besoins spécifiques d’un individu.

Cette technique prend toute sa dimension aujourd’hui avec une alimentation qui se caractérise par le règne des « calories vides » actuel ou l’augmentation de l’apport calorique associé à l’appauvrissement en micronutriments des aliments de notre époque.

 

Cette technique choisit donc de prendre en compte les micronutriments dont le rôle est fondamental pour le fonctionnement de l’ensemble des métabolismes. Ce sont les vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras essentiels mais aussi les antioxydants, acides aminés, probiotiques … qui se trouvent dans nos assiettes et agissent sur notre corps de manière personnalisée.

La personnalisation de la prise en charge est fondamentale car chaque personne digère et métabolise le bol alimentaire d’une manière unique grâce à ce que l’on appelle le microbiote intestinal.

Le microbiote intestinal est l’ensemble des micro-organismes – bactéries, virus, parasites, champignons qui vivent dans nos intestins, soit entre soixante mille et cent mille milliards d’habitants –100 000 000 000 000 – soit 10 fois le nombre de cellules qui constituent notre corps !

Pour ceux qui souhaiteraient approfondir le sujet, vous pouvez télécharger ici la dernière conférence que j’ai donné sur ce thème pour deux grands groupes pharmaceutiques français. Vous y découvrirez le monde merveilleux que chacun de nous cache en son sein.

pdf-ben-chemhoun

Chaque individu présente un microbiote personnel spécifique unique comme nos empreintes digitales en fonction des souches bactériennes présentes, car si 15 à 20 souches sont communes à tous les humains, votre microbiote personnel devient unique par une sélection et une combinaison de bactéries parmi les plus de 1000 souches bactériennes potentielles.

Nous savons aujourd’hui qu’il y une réelle symbiose ou coopération entre ces habitants et notre corps et la prise en compte de cet élément est obligatoire pour un suivi nutritionnel de qualité.

Le microbiote intestinal joue un rôle dans les fonctions digestive, métabolique, immunitaire et neurologique.

En conséquence, la dysbiose du microbiote – son déséquilibre issu de raisons : alimentaires, médicamenteuses, comportementales…  –  et l’endotoxémie métabolique qui en résulte, permettent de comprendre et expliquer certaines maladies, notamment celles sous-tendues par des mécanismes auto-immuns, inflammatoires ou liées à l’endotoxémie métabolique :

  • Obésité
  • Insulino-résistance (diabète)
  • Endométriose
  • Sclérose en plaques
  • Stéatose hépatique et NASH (Stéatohépatite non-alcoolique ou maladie du foie gras)
  • Maladies inflammatoires intestinales : colites, syndromes de l’intestin irritable, Crohn…
  • Infections récidivantes comme les cystites, les sinusites, les bronchites…
  • Maladies inflammatoires articulaires : polyarthrite, spondylarthrite, l’arthrose…

illustration-microbiote-ben-chemhoun

Je traite avec succès de plus en plus de patients atteints de ses affections via des protocoles adéquats qui permettent de traiter la maladie ou à minima d’en réduire ou éliminer les symptômes.

Et les données les plus récentes issues de la recherche accuse le microbiote dans d’autres affections et leurs complications tels que les cancers, les maladies neuro-génératives et autres troubles psychiatrique liée au à des mécanismes inflammatoires.

Comme vous l’aurez compris, Micronutrition et Microbiote sont liés et une prise en charge nutritionnelle adaptée permet d’obtenir des résultats en termes de traitement et de prévention de pathologies bien plus larges que la prise en charge de troubles pondéraux.

Et c’est justement cette incroyable diversité de cas et la nécessaire création de protocoles nutritionnels personnalisés dont j’ai fait ma spécialité qui sont la source de ma passion.