La nutrition permet d’atténuer les allergies

Quels aliments contre l’allergie ?

Le printemps pointe le bout de son nez : le soleil revient, les fleurs refont leur apparition, les oiseaux chantent… Mais c’est aussi le retour du pollen ! Si vous êtes allergique aux pollens, c’est une période où, pendant les pics, soit vous ne sortez pas de chez vous, soit vous avez les yeux larmoyants, le nez qui coule, soit vous vous bourrez d’antihistaminiques. Et pourtant, votre diététicien nutritionniste peut vous aider.

 

aliments contre les allergies

 

 

Petit rappel sur les allergies

L’allergie, appelée aussi hypersensibilité, est en fait une réaction anormale du système immunitaire qui réagit suite à une agression par des éléments étrangers.

Dans le cadre de l’allergie au pollen, le système immunitaire réagit aux protéines du pollen, qui sont en soi inoffensives. Le corps libère alors de l’histamine, ce qui déclenche une inflammation des muqueuses nasales et au niveau des yeux. Pour soulager ces manifestations, on prend des antihistaminiques… Pourtant votre diététicien nutritionniste peut vous aider.

 

allergies et pollen

 

A vos assiettes avant de passer aux anti-histaminiques !

L’alimentation peut participer à diminuer les symptômes de l’allergie mais aussi à faire reculer l’allergie. L’alimentation anti-allergie est en fait une alimentation riche en aliments anti-inflammatoires et antioxydants.

Faisons le top 5 des aliments anti-allergie :

1 – Les poissons gras

Saumon Nutrition

Les Oméga-3 ont des effets protecteurs sur notre corps :

  • Diminution du taux de triglycérides dans le sang
  • Augmentation du taux de HDL (« bon cholestérol »)
  • Maintien d’une bonne vision…

Et en plus de tout cela, les Oméga-3 ont une action anti-inflammatoire qui va donc venir apaiser les symptômes de l’allergie saisonnière.

Au printemps, dans vos assiettes, ne négligez pas les poissons gras. Saumon, thon, maquereaux, sardines… il y en a pour tous les goûts !

 

2 – Les herbes aromatiques

Basilic Nutrition

L’origan, le romarin, le thym sont autant d’herbes aromatiques que vous pouvez utiliser en cuisine pour rehausser le goût de vos plats. Sachez qu’en plus d’apporter de la saveur, elles ont aussi une action anti-inflammatoire qui contribue à diminuer les symptômes de l’allergie aux pollens.

Votre diététicien nutritionniste vous conseille de les utiliser dans vos plats de viande ou de poisson (gras), fraîches de préférence. Et vous pouvez aussi les faire infuser dans une boisson chaude. Dans les boissons chaudes, on a deux acteurs qui jouent : l’herbe aromatique et également le liquide chaud. La chaleur va aider à diminuer le mucus.

 

3 – L’ail

Ail Nutrition

L’ail… un aliment capable de soigner de nombreux maux. Mais on ne reviendra pas sur tout aujourd’hui. Riche en antioxydants, il viendra considérablement diminuer votre sensibilité au pollen.

En ajoutant de l’ail dans vos préparations, en plus de les rendre plus savoureux, vous ferez le plein de bienfaits pour votre corps mais aussi vous lutterez contre les symptômes de l’allergie saisonnière.

 

4 – L’oignon

Oignon Nutrition

Les oignons, qu’ils soient jaunes, blancs ou rouges, sont bourrés d’antioxydants parmi lesquels on retrouve la quercétine. Ce puissant antioxydant a des vertus anti-inflammatoires ! Il viendra réduire l’inflammation de vos parois nasales et vous permettre de mieux respirer.

 

5 – Le curcuma

Curcuma Nutrition

Aliment star de votre diététicien nutritionniste ! Nous l’entendons partout, le curcuma est une épice excellente pour la santé car elle possède des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Bref, elle a tout ce qu’on recherche dans le cas d’une alimentation anti-allergie. En plus de vous aider à lutter contre les symptômes de l’allergie, cette épice donnera un goût divin à vos plats.

Ces 5 aliments ne sont pas les seuls qui peuvent vous soulager lors d’allergie au pollen. Il en existe d’autres. Rappelez-vous que ce sont les pouvoir anti-inflammatoires et antioxydants des aliments qui vont venir atténuer vos symptômes.

Dans le cas où ces aliments ne suffiraient pas à apaiser les symptômes, des protocoles alimentaires plus complets et adaptés sont envisageables avec votre diététicien nutritionniste.